Saveurs de chez nous

Notre Pizza favorite: La kerfotaise

 

 

 Moelleuse en son coeur...

Légèrement croustillante sur les bords...

Fine à souhait...

Copieuse pour les gourmands...

Mais légère pour les estomacs...

 

Vous y retrouverez la savoureuse andouille

la tomate parfumée

le fromage crémeux

les épices bien dosés

et d'autres ingrédients secrets...

 

C'est une des Pizzas du Bar le Correc...

le blé noir ou sarrasin

 

Plante de chez nous / Le sarrasin

Attention ce n'est pas une céréale,  c'est une plante à fleurs annuelle de la famille des Polygonacées

pour en savoir plus visitez un blog scientifique très complet : blé noir. blogspot

ICI

*******************

un autre article sympa sur Libération

cliquez

et des recettes ICI

et pour finir en chanson...de Théodore Botrel

Paroles de Fleur De Blé Noir

Sur les bords de la Rance, où j'ons vu le jour
J'ons la douce espérance d'être aimé d'amour
Dans une métairie comme aide-berger
Pour mieux voir ma jolie, je me suis gagé

{Refrain:}
Ah ! Nulle bretonne n'est plus mignonne à voir
Que la belle que l'on appelle Fleur de blé noir
Non, non ! Nulle bretonne n'est si mignonne
A voir que ma Fleur de blé noir

Lorsque je l'ons croisée un soir dans le blé
Si blanche et si rosée, j'en fus aveuglé
Et ma lèvre ravie murmura "bonsoir"
Salut à Vous Marie, la Fleur de blé noir

{au Refrain}

C'est dans les blés de même, par un soir doré, 
Que je lui dis : "Je t'aime, toujours t'aimerai"
C'est dans les blés encore qu'au doigt je lui mis, 
Un quinze août dès l'aurore, l'anneau des promis

{au Refrain}

Allons, gars et fillettes, faucher les moissons
Car les récoltes faites, nous nous épouserons
Et puis dans la nuit claire, où tous rassemblés
Nous danserons sur l'aire où l'on bat les blés

{au Refrain}

Vivant la vie heureuse que Dieu nous fera
Attendons la faucheuse qui nous fauchera
Quand vous verrez que tombe notre dernier soir
Semez sur notre tombe des fleurs de blé noir.

 

Les bugnes à la Kerfotaise

 

Temps de cuisson : 2 minutes max

Ingrédients (pour 4 personnes) :- 250 g de farine
- 1 gros oeuf
- 1,5 cuillères à soupe de cassonade
- 1/2 sachet de levure
- 8cl de chouchen

- 2 cuillerées à soupe de lait

- 1 pincée de sel
- 75 g de beurre fondu

Préparation de la recette :

Mélanger dans le robot ménager la farine, la pincée de sel, la levure, le sucre 

Ajouter l'oeuf, le beurre fondu... et pour finir, le chouchen et le lait..

Travailler la pâte jusqu'à l'obtention d'une boule. La pâte doit être élastique : si elle est trop molle rajouter un peu de farine ; si elle est trop dure rajouter un peu de lait.

Laisser reposer la pâte une nuit; 
La rouler pour qu'elle soit bien fine (2 ou 3 mm); avec un emporte-pièce découper des coeurs, garder les découpes pour des formes fantastiques..;

Plonger les bugnes dans la friture, les retourner 1 fois et les égoutter sur du papier absorbant.

Servir chaud ou froid...
Je connais des épicuriennes qui les trempent dans de la pâte à tartiner pour les déguster...Il y a des femmes qui savent vivre ! Vive les Kerfotaises...

Le Coco de Paimpol

texte issu du trés officiel site: alimentation.gouv.fr

  • Bien rempli et bien ferme, de couleur jaune, le coco breton est connu pour sa saveur noisette. Depuis les années 80, il bénéficie d’une AOC bien méritée. Portrait d’une gousse de saison. 

Ne vous fiez pas aux apparences, le coco de Paimpol ne vient pas de Paimpol (Côte d’Armor). Avant de s’y installer durablement et de devenir un produit emblématique de ce terroir au sol limoneux et au climat sous influence maritime, le coco a d’abord grandi de l’autre côté de l’Atlantique – en Argentine plus précisément. Rapporté peu après la seconde guerre mondiale par un marin breton, le coco a finalement élu domicile dans la partie septentrionale de la Bretagne. D’abord cultivé dans les potagers familiaux de Paimpol et de ses environs, le coco a longtemps tenu un rôle nutritif important après une période de rude pénurie... Il a vite remporté un franc succès auprès des consommateurs. Récolté à la main, et écossé avant sa vente, la production de coco réclamait une main d’œuvre importante. 
La demande étant en forte hausse, les producteurs décidèrent alors de vendre le coco semi-sec encore en gousse entière, laissant le soin aux consommateurs de l’écosser. Très fragiles, les gousses sont cueillies une à une, toujours à la main par des « plumeurs » (appelés ainsi car la technique de cueillette rappelle celle employée lors de la plumaison d’une volaille).

Les critères d’une AOC

Des associations de producteurs se sont regroupées dès 1980 pour obtenir la reconnaissance de leur savoir-faire, ancré dans le paysage local et donner aux consommateurs la garantie d’un produit de qualité. L’appellation d’origine contrôlée garantit ainsi des gousses cueillies entières, à la main, sur une zone de 1 400 hectares regroupant 84 communes.

Comment cuisiner le coco de Paimpol ? 

On trouve les cocos « frais » sur les marchés à partir de juillet pour les plus précoces et jusqu’en novembre pour les derniers. Côté conservation, pensez à écosser les cocos dès l’achat, car ils se conservent mal s’ils restent enveloppés dans leur gousse. Une fois écossés, ils supportent très bien la congélation. Côté cuisson, il suffit de les faire cuire 30 à 40 minutes dans l’eau avec des aromates. Vous pouvez par exemple les cuire avec des oignons émincés, un oignon piqué de clous de girofle, du thym, du laurier et du lard taillé grossièrement. 

Une recette offerte par MF.Thomas. On la remercie vivement !!!!

Lotte au chorizo  et  aux cocos de Paimpol

PROPORTIONS POUR 4 PERSONNES

_ 1 kg de lotte
_ 1 gros oignon
_ 1 gousse d'ail
_ 1 boite de coco
_ 1 boite moyenne de tomates pelées
_ 10 cl de vin blanc
_ bouquet garni
_ chorizo
_ huile d'olive

PREPARATION

1 _Couper la  lotte en cubes et les faire revenir dans l'huile d'olive

2 _Ajouter les oignons hachés, l'ail, le chorizo et la boite de tomates

                 Assaisonner, ajouter le thym et le laurier et laisser cuire à feu doux 30 mn

                 Si le liquide n'est pas suffisant ajouter le vin blanc et si nécessaire un peu de fumet de poisson

3 _ Cuire les cocos à l'eau froide et dans 2 eaux . Saler en fin de cuisson

4 _ Ajouter les cocos cuits au poisson  et rectifier l'assaisonnement

Bon appétit! 

Pâte à tartiner kerfotaise

            Préparation 10 mn

            Repos 2 h

            Temps Total 2 h 10 mn 

Ingrédients / pour 2 personnes

            Pour un petit pot :

            60 g de chocolat au lait de bonne qualité

            45 g de purée de noisette

            40 g de sucre glace tamisé

            40 g d'huile de tournesol

            1 cuillère à soupe rase de lait en poudre tamisé

            1 cuillère à café pas trop pleine de cacao en poudre non sucré

 

 

 

en Souvenir des fêtes du Chocolat avec Amélie

 

Attendre l'automne, puis faire une longue promenade dans les bois et les champs de Kerfot afin de cueillir des noisettes.

               Faire fondre au bain marie le chocolat au lait en morceaux avec la purée de noisette et l'huile.

Incorporer le lait en poudre, le sucre glace et le cacao en poudre tamisés, tout en mélangeant.

Verser le tout dans un pot bien propre, laisser tiédir, fermer le pot puis faire prendre tout au réfrigérateur pendant 2 heures.

Conserver ensuite à température ambiante.

A tartiner à volonté sur du pain, de la brioche, des gaufres, des crêpes de chez nous, ou dans vos yaourts, gâteaux et tout ce dont vous avez envie. 

Date de dernière mise à jour : 07/05/2016

  • 1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.
Les commentaires sont clôturés